Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 11:10

(Ndlr) Cette question était débatue en israël dans les années 1970. Dans un article et Bible en main Paul Ghenassia traitait de ce sujet.

Une polémique fait grand bruit en Israël,depuis quelques temps,divisant la nation et provoquant des troubles profonds.Le sujet est de savoir "qui est Juif".

Alimentée par l'intransigeance rabbinique,cette polémique risque d'être une pomme de discorde entre le parti religieux et les partis libéraux,à l'heure ou justement la nation a besoin de s'unir!.....Le point de vue rabbinique s'appuyant sur la <<Hallaka>> qui est à la fois la loi religieuse et la tradition,prétend que ne peut être considéré comme Juif que l'enfant né de père et mère Juifs ou de celle-ci seulement.Le fait que le père seul soit Juif et que la mère ne le soit pas ne suffit pas,tandis que l'inverse est valable,la mère étant l'élément important,apparemment! C'est le point de vue rabbinique mais certainement pas celui de la Bible ! (..............)Voici quelques exemples Bibliques qui contredisent les affirmations rabbiniques :JOSEPH :Le patriarche,fils de jacob,s'est marié avec Asnath,fille de Poti-Phéra prêtre d'On (Genèse41:45) ,donc une Egyptienne dont le père servait une fausse divinité.De ce mariage permis par Dieu sont nés Manassé et Ephraïm.Peut-on prétendre sérieusement que ceux-ci(et toutes les tribus d'Israël)ne sont pas des Juifs ?...Alors que les prophètes d'Israël font si souvent allusion,par exemple à la tribu d'Ephraïm,comme faisant partie d'Israël,et Dieu lui-même appelle Ephraïm <<son premier né>> (Jérémie31-20).(.........) A SUIVRE..........

Repost 0
Published by chretiensevangeliquesaquitaine - dans ETUDES BIBLIQUES
commenter cet article
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 10:29

Le purgatoire n'existe pas ,mais le ciel et l'enfer sont bien réel. Découvrez aussi ce beau site bien de nos frères Suisse de L'AB .  http://www.abonex.ch/cms/index.php?option=com_content&view=0&task=article&id=302&Itemid=81

Repost 0
Published by chretiensevangeliquesaquitaine - dans ETUDES BIBLIQUES
commenter cet article
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 11:28

UN COMBAT CONTRE L’INCRÉDULITÉ

Derrière toute inquiétude du chrétien se cache une incrédulité, une difficulté à croire les promesses de Dieu. Pour désamorcer les mécanismes de l’anxiété, nous devons combattre l’incrédulité de fond. Par exemple…

• Lorsque je suis inquiet au sujet d’une situation au travail ou d’un risque professionnel, je combats l’incrédulité avec la promesse : « Ne crains rien, car je suis avec toi; ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu; je te fortifie, je viens à ton secours, je te soutiens de ma droite triomphante. » (Esa 41.10)

. Lorsque je m’inquiète parce que mon ministère semble vain ou inutile, je combats l’incrédulité avec la promesse : « Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche : elle ne retourne point à moi sans effet, sans avoir exécuté ma volonté Et accompli mes desseins. » (Esa 55.11)

. Lorsque je m’inquiète parce que je me sens trop faible ou trop fatigué pour accomplir mon travail, je combats l’incrédulité avec la promesse de Christ : « Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. » (2 Cor 12.9) et « ta vigueur durera autant que tes jours. » (Deu 33.25 )

. Lorsque je m’inquiète au sujet des décisions que je dois prendre concernant mon avenir, je combats l’incrédulité avec la promesse : « Je t’instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre; je te conseillerai, j’aurai le regard sur toi.» (Ps 32.8)

. Lorsque je m’inquiète au sujet des personnes hostiles à mon égard, je combats l’incrédulité avec la promesse : « Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? » (Rom 8.31)

. Lorsque je suis inquiet face à la maladie, je combats l’incrédulité avec la promesse : « nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l’affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l’épreuve, et cette victoire l’espérance. » (Rom 5.3-4 )

. Lorsque je m’inquiète du vieillissement, je combats l’incrédulité avec la promesse : « Jusqu’à votre vieillesse je serai le même, jusqu’à votre vieillesse je vous soutiendrai; je l’ai fait, et je veux encore vous porter, vous soutenir et vous sauver. » Esa 46.4

. Lorsque je suis inquiet face à la mort, je combats l’incrédulité avec la promesse : « Nul de nous ne vit pour lui-même, et nul ne meurt pour lui-même. Car si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur; et si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Soit donc que nous vivions, soit que nous mourions, nous sommes au Seigneur. Car Christ est mort et il est revenu à la vie, afin de dominer sur les morts et sur les vivants. » (Rom 14.7-9)

. Lorsque je m’inquiète que je fasse naufrage de ma foi et me détourne de Dieu, je combats l’incrédulité avec la promesse : « Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus-Christ » (Phil 1.6) et « Celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est lui qui le fera » (1 Thess 5.24) et « c’est aussi pour cela qu’il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur. » (Heb 7.25)

 

SOURCE : administr http://blog.ebtm.fr/

Repost 0
Published by chretiensevangeliquesaquitaine - dans ETUDES BIBLIQUES
commenter cet article
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 22:13
 

 

Introduction

Le champ est vaste: la spiritualité englobe toute l'expérience chrétienne, tout le service chrétien individuel et collectif.
La situation est confuse: vraie ou fausse spiritualité sont entremêlées dans la vie du chrétien et des églises.

1ère partie : La vraie spiritualité

1. Définition de la spiritualité

Dans le monde

Sens général: ce qui est en opposition au matériel.

Sens philosophique: le spiritualisme admet l'existence de l'esprit comme réalité substantielle. Il s'oppose au matérialisme athée (évolution).

Sens religieux: façon de vivre sa foi: spiritualité romaine, orthodoxe, orien tale, mystique, monastique.

Dans le christianisme biblique

Définition de Chafer: "La vraie spiritualité est cette qualité de vie (produite par le Saint-Esprit chez l'enfant de Dieu qui satisfait et glorifie le Père... Le service chrétien tout entier en dépend" (L'homme spirituel p. 9).
La vraie spiritualité consiste à marcher selon l'Esprit vers la ressemblance avec Christ et à porter le fruit de l'Esprit.

2. Origine de la spiritualité biblique

La nouvelle naissance (Jean 3.7): la naissance ou le baptême de l'Esprit (Jean 3.6-8), absolument nécessaire. C'est la naissance d'en-haut, la naissance de Dieu (Jean 1.13).

Ouvre de l'Esprit: conviction de péché (Jean 16.8). La repentance (metanoia).

Renversement de l'échelle des valeurs: ce qui était un gain devient une perte (Phil 3.7). Révélation de Christ (Jean 16.14). Union avec Lui (Rom 6.4-5).

3. Manifestations de la spiritualité biblique

La marche selon l'Esprit (Gal 5.16).

Porter le fruit de l'Esprit (Gal 5.22).Remarquer le singulier (cf. aussi 2 Pi 1.5-8).

4. Développement de la spiritualité biblique

Suite logique de la metanoia (changement de mentalité) - l'anakainosis (renouvellement de l'intelligence, Rom 12.1, 21).

1 - Conditions du développement

a. Respect de la personne de Dieu, adoration en esprit. Humilité.
b. Connaissance de sa parole inspirée.
c. Obéissance à la volonté de Dieu avec équilibre et objectivité.

2 - Obstacles au développement

a. Indifférence à l'égard de la majesté et de la sainteté de Dieu. Orgueil.
b. Ignorance de sa parole
c. Désobéissance inconsciente ou raisonnée.
Ce développement implique la loi de croissance (1 Thes 4.1) de progrès en progrès, abonder toujours plus (1 Thes 4.10).

On n'atteint pas le but d'un seul coup.

5. Aboutissement

Après avoir passé par les stades de petits enfants (1 Jean 2.12) et de jeunes gens (lJean 2.14), on devient père (1 Jean 2.13).

On est enseigné (= éduqué) par la grâce (Tite 2.11-12).

On n'est plus emporté par tout vent de doctrine (Eph 4.14).

On n'est plus enfant mais homme (1 Cor 16.13), homme fait (PhiI3.15).

On tend vers la stature parfaite de Christ (Eph 4.13).

Sur le plan pratique, il est utile de constater que la Bible reconnaît deux catégories de chrétiens à côté de l'homme naturel, animal ou psychique (psychikos) irrégénéré chez lequel il ne peut y avoir de spiritualité; les choses de l'Esprit sont une folie pour lui (1 Cor 2.14):

1 - L'homme charnel (psychikos)
(1 Cor 3.1): cet homme est un bébé en Christ, il est tout juste né à la vie spirituelle, il ne peut supporter une nourriture solide et il manifeste encore les ouvres de la chair.
2 - L'homme spirituel (pneumatikos)
(1 Cor 2.15; 3.1); celui-ci juge de tout et est agréable à Dieu (cf. la controverse dichotomie - trichotomie (Héb 4.12, I Thess 5.23).

6. Recommandations pour le maintien de la vraie spiritualité

1. Ne pas s'opposer à l'Esprit (Act 5.51)
2. Ne pas attrister le Saint-Esprit (Eph 4.30)
3. Ne pas éteindre l'Esprit (1 Thes 5.19) mais au contraire: 4. Etre rempli de l'Esprit (Eph 5.18)
5. Marcher selon l'Esprit (Gal 5.16)
6. Porter le fruit de l'Esprit (Jean 15.8, GaI 5.22).

Résumé

La vraie spiritualité n'est pas autre chose que la marche par l'Esprit vers la maturité spirituelle selon les enseignements de l'Ecriture. Elle atteint tout l'être: corps, âme et esprit (I Thes 5.23) et se manifeste par une intelligence renouvelée, des sentiments sanctifiés et une volonté soumise à Dieu.

2ème partie: Application et exemples

La vraie spiritualité se définit, en partie du moins, par rapport à la fausse spiritualité. Voici quelques exemples:

La fausse spiritualité se dégage de la loi et des préceptes de l'Ecriture, sous prétexte que le chrétien est sous la grâce. Elle qualifie l'obéissance de légalisme. La vraie spiritualité exige l'accomplissement de la volonté de Dieu en évitant ainsi l'antinomisme et le laxisme.

La fausse spiritualité affiche un mépris pour la doctrine. Elle privilégie l'amour et l'action. La vraie spiritualité reconnaît que la doctrine biblique est le fondement indispensable de tout l'édifice chrétien.

La fausse spiritualité a une notion romantique de la foi. Elle est quelquefois présomptueuse et s'emploie à forcer la main de Dieu. La vraie spiritualité considère la foi comme l'acceptation d'une affirmation divine (Héb 11.3), d'une promesse divine (Héb 11.11) ou d'un ordre divin (Héb 11.8). Elle s'enracine dans la Parole écrite de Dieu.

La fausse spiritualité considère les épreuves et surtout la maladie comme un mal et exige de Dieu d'en être libéré, en vertu de l'ouvre expiatoire. La vraie spiritualité considère l'épreuve comme un aspect de la pédagogie divine (Rom 8.28-29) et met sa confiance autant dans la sagesse de Dieu que dans sa puissance (Mat 26.39).

La fausse spiritualité recherche en priorité les dons miraculeux et considère leur possession comme une approbation de Dieu. Elle insiste sur l'expérience. La vraie spiritualité accepte n'importe quel don (1 Cor 12.11) tout en aspirant aux meilleurs (1 Cor 12.3) et les met à la disposition de la communauté (1 Cor 12.7). Elle considère le fruit de l'Esprit comme plus important que les dons (1 Cor 13.1-3).

La fausse spiritualité recherche le merveilleux, le miraculeux, le spectaculaire. Jésus met l'accent sur la justice, la miséricorde et la fidélité (Mat 23.23) et Paul sur la justice, la paix et la joie (Rom 14.17). Pour la vraie spiritualité la vérité est plus importante que le miracle (Jean 10.41).

La fausse spiritualité méprise l'organisation ecclésiastique, le baptême, les ministères, en privilégiant, au moins théoriquement, le Saint-Esprit. La vraie spiritualité consiste à tenir compte de toute la Révélation de Dieu (Mat 5.18-19).

La fausse spiritualité considère les choses extérieures comme peu importantes puisque Dieu regarde au cour. Mais les choses extérieures sont des symptômes de ce qui se passe dans le cour. La vraie spiritualité consiste à suivre les directives de Paul et de Pierre quant à la coiffure et au couvre-chef (1 Cor 11.1-16), aux vêtements (1 Tim 2.9; Tite 2.3) et aux bijoux (1 Tim 2.9; 1 Pi 3.3). Jésus souligne l'importance de la fidélité dans les petites choses (Luc 16.10).

La fausse spiritualité travaille à l'établissement du royaume de Dieu sur la terre grâce à la libération des "oppressions", à la justice sociale et à la prospérité matérielle. La vraie spiritualité, tout en préconisant la justice et l'amour entre les hommes, se préoccupe surtout de leur avenir éternel en proclamant l'ouvre rédemptrice de Christ plus importante que tout le reste (Luc 9.25).

La fausse spiritualité voudrait rassembler les croyants de toutes les tendances dans une même organisation comme, par exemple, le Conseil Ocuménique des Eglises. La vraie spiritualité travaille à l'unité spirituelle des seuls authentiques enfants de Dieu (Jean 17. 21, 23; Eph 4.3, 13).

La fausse spiritualité, adoptant, au moins inconsciemment, le slogan "la fin justifie les moyens", veut utiliser tous les moyens médiatiques, toutes les formes de l'art, y compris le théâtre et la musique, toutes les techniques publicitaires, pour faire progresser l'Evangile. La vraie spiritualité s'en tient à la simple prédication de l'Evangile en s'attendant à la puissance de conviction de l'Esprit de Dieu (Rom 10.17).

La fausse spiritualité suit le courant moderne en procédant au nivellement de l'homme et de la femme. La vraie spiritualité accepte la spécificité de l'un et de l'autres, spécificité inscrite dans la création et enseignée sans équivoque dans l'Ecriture (1 Cor 11.3-16).

Conclusion

Alors que la fausse spiritualité reste en deçà, ou va au delà de la Révélation biblique en répondant à l'attrait de l'extraordinaire et du moderne, la vraie spiritualité honore simplement toute l'Ecriture, mais rien que l'Ecriture, rendue compréhensible par le Saint-Esprit au croyant soumis aux directives divines, dans le cadre d'une communauté d'enfants de Dieu. Pour le chrétien spirituel, l'Ecriture, loin d'être une lettre qui tue (2 Cor 3.6), est un ensemble de paroles divines qui sont esprit et vie (Jean 6.68).

Bibliographie sommaire

Chafer L.S. L'homme spirituel - Impact Cap de la Madeleine
Douty N .F. Union with Christ - Reiner Publication 1973
Dufour X.L. Vocabulaire Théologique Biblique Article "Esprit"
Lüscher H. Editorial Promesses n° 87 -1989/1
Murray A. Demeurez en Christ - Delattre 1935
Shallis R. Explosion de vie - Farel Webber R.E. De l'église biblique à l'apostasie moderne
Common Roots - Zondervan 1978

 

Source :promesses 

Repost 0
Published by chretiensevangeliquesaquitaine - dans ETUDES BIBLIQUES
commenter cet article
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 00:00

Les traits distinctifs du croyant :
- Il croit au nom du Fils de Dieu, Jésus-Christ (1 Jean 5.13).
- 11 confesse Jésus-Christ venu en chair (1 Jean 4.2).
- Ces deux traits se trouvent réunis dans Rom 10.9-10 : II confesse le Seigneur Jésus de sa bouche, et il croit dans son cour que Dieu l'a ressuscité des morts.
- 11 garde sa Parole et marche comme le Seigneur (1 Jean 2.5-6).
- Il ne pratique pas le péché, même s'il lui arrive de pécher, mais il pratique la justice (1 Jean 3.6,9; 2.29).
- 11 aime les frères, ce qui est pour lui une preuve qu'il a passé de la mort à la vie (1 Jean 3.14).
- Il persévère dans l'observation des commandements de Dieu et dans la foi en Jésus (Apoc 14.12). Cette persévérance est une des manifestations principales du salut reçu, tellement que Jésus a dit : Celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé (Marc 13.13), non pas que le salut serait la récompense pour avoir persévéré, mais que la persévérance est présente en tout chrétien authentique.
Le chrétien qui se reconnaît sous ces traits peut être assuré de son salut éternel

SOURCE : PROMESSES

Repost 0
Published by chretiensevangeliquesaquitaine - dans ETUDES BIBLIQUES
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 11:15
Repost 0
Published by chretiensevangeliquesaquitaine - dans ETUDES BIBLIQUES
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 15:48

 François Gonin a été pasteur à st Aubin de Blaye et à Bégles .Il a fait une excellente étude sur ce sujet si important,l'assurance du salut.

http://www.promesses.org/arts/33p97-103f.html

Repost 0
Published by chretiensevangeliquesaquitaine - dans ETUDES BIBLIQUES
commenter cet article

BIENVENUE A TOUS !

                                                             

 LES EVANGELIQUES ,qui sont ils ? d'où viennent ils  ? 

 http://www.lafef.com/do_viennent_les_vangliques.html

 NUMEROS D'URGENCE ,QUE FAIRE QUAND......

http://chretiensevangeliquesaquitaine.over-blog.com/article-numeros-d-urgence-que-faire-quand-88478339.  

 

                                                                                          

 

 

 

 

Rechercher

LA BIBLE DIT

ALLONS !

Toute église qui ne va pas chercher les perdus manque à sa mission

H.E Alexander

Associations Evangeliques

STAND EN PRET GRATUIT

Stand mobile necessitant pas d'autorisation

tel:0663649246